1h50:5
 23 juillet 2018
        Mon Intranet    
  Accueil
 
  Horaires
 
  Programme



  Pédagogie
 
  Coordonnées des écoles
 
  Services
 
  Prix et bourses
 
  Publications
 
  Organismes
 
  Nouvelles
 
 
 
        Programme  Formation  Structure du programme
 
 

La Structure du programme

Le parcours de formation du programme des Techniques de métiers d’art favorise la construction, la contextualisation et la mobilisation des compétences, contribuant ainsi au développement de l’identité professionnelle. Cette perspective s’inscrit dans une approche plus professionnelle que disciplinaire.

Ce parcours se lit en trois grandes étapes ou trois grands cycles qui amènent l’élève à acquérir, à intégrer et à utiliser de façon progressive ses connaissances et ses habiletés.

Le premier cycle, s’étalant sur les quatre premières sessions, permet à l’élève d’acquérir les connaissances de base, de développer les habiletés et les attitudes fondamentales nécessaires à l’artisan en début d’exercice. Ces apprentissages impliquent, en plus des opérations cognitives, certaines opérations qui, non seulement permettent à l’élève de développer sa capacité d’apprendre et d’acquérir de solides méthodes de travail, mais aussi de prendre conscience de la façon dont il apprend. À l’intérieur de ce cycle, se situe la majorité des cours de la formation générale. L’élève aborde les cours de langue et littérature à la première session et ceux de philosophie en deuxième session. De plus, les deux cours d’anglais se logent en première année afin de bien l’outiller notamment pour les recherches qu’il doit faire à l’intérieur des autres cours de son programme.

Le deuxième cycle, qui se situe en cinquième session, permet à l’élève de contextualiser, de façon raisonnée et appropriée, ses savoirs dans une situation problème qui le prépare à l’épreuve synthèse de programme. Le dernier cours de langue et de littérature et le cours d’intégration de l’activité physique(1) complètent ce cycle. À cette étape de sa formation, l’élève est en mesure d’exploiter, de manière relativement autonome, la majorité des connaissances et des habiletés nécessaires à sa vie personnelle et professionnelle.

Enfin, en sixième session, le troisième cycle permet le transfert des savoirs tout en les faisant évoluer dans des situations répondant au profil du diplômé défini. Ainsi, à l’intérieur de ce dernier cycle de formation, l’élève conçoit des objets de métiers d’art et en fabrique. Il effectue des opérations de gestion et de promotion requises pour ses activités artisanes. De plus, certaines activités d’apprentissage complètent son intégration à la vie professionnelle du domaine des métiers d’art. Finalement, il est en mesure de mobiliser toutes ses ressources pour opérer le développement intégral de sa personne.

Ces trois cycles, et leur interrelation qui se joue au plan des quatre grands axes de formation, reconnaissent que la compétence professionnelle ne se réduit pas à la maîtrise de savoirs et de techniques, mais qu’elle suppose aussi une formation de l’identité en fonction des activités, des tâches et des situations de pratique du métier. L’organisation de la formation met les élèves en contact avec diverses pratiques professionnelles qui peuvent se traduire dans une approche plurielle de penser et de faire; et leur offre la possibilité d’interactions avec des intervenants différents. Ainsi les cours rattachés à la formation générale et ceux rattachés aux objectifs et aux standards communs côtoient tout au long du parcours ceux des voies de spécialisation.

(1) Pour quatre des six voies de spécialisation



 Retour à la rubrique Projet de formation

 
@2003 Centre de formation et de consultation en métiers d'art. Tous droits réservés/All rights reserved